AFTER WORK ETHIC ET TOI ? – LES ADHERENTS DU CLUB DES 1000 SE RETROUVENT A LA CEPAL !

 

Une rentrée digitale

En cette rentrée 2017, le Club des 1000 est ravi que la CEPAL (Caisse d’Epargne et Prévoyance d’Auvergne et du Limousin) héberge le troisième After Work Ethic et Toi ? de l’année. Cette rencontre du mercredi 27 septembre s’inscrit dans la Digital Week, dont laquelle la CEPAL est en l’origine.

Après la journée de travail, la Caisse d’Epargne et Prévoyance d’Auvergne et du Limousin ouvre ses portes à une vingtaine de chefs et dirigeants d’entreprise, adhérents du Club des 1000, pour échanger (sur) les bonnes pratiques sociales et sociétales de chacun de manière innovante.

Lors de cette rencontre, placée sous le signe du numérique, les participants seront accueillis dans le nouveau lieu d’incubation dédié au digital et aux nouvelles façons de travailler avant de partir à la découverte de la banque connectée « C m@ BANQUE » de la CEPAL à travers une de visite de « Mon Banquier en Ligne » et de l’agence « eMedi@ ».

Une banque connectée

Suivant la tendance déjà affichée par un certain nombre de grandes enseignes du secteur bancaire, la Caisse d’Épargne vient de lancer sa propre solution de banque 100 % en ligne.

Visant une clientèle jeune, d’ores et déjà convertie à l’utilisation d’Internet, la solution proposée entend toutefois s’ouvrir aussi au public le plus large possible, comprenant notamment toutes les personnes souhaitant bénéficier des nombreux avantages procurés par le recours à une plate-forme Internet pour la gestion de leur argent au quotidien, mais aussi les personnes résidant hors de la région, que celles-ci restent domiciliées ou non sur le territoire français, permettant ainsi à l’enseigne de conserver une clientèle toujours plus mobile géographiquement du fait des contraintes de la société moderne.

Accueillis lors de leur première Digital Week et après une présentation de la CEPAL, des nouveaux enjeux, de leur démarche RSE et de leur transformation digitale, un focus sur la digitalisation et les pratiques des outils digitaux a été fait. S’est fait ressentir un besoin de convivialité et de chaleur dans la transformation numérique. Les nouveaux rapports au temps et aux clients expliquent l’évolution de la banque (utilisation d’application sur smartphone par exemple).

Il s’agit d’une révolution industrielle pour la Banque : les clients sont de plus en plus renseignés (notamment grâce à internet) donc les collaborateurs doivent monter en compétences pour devenir de véritables experts.

En travaillant en équipe, en s’écoutant et en prenant du plaisir, les salariés travaillent mieux. « Le digital rapproche. » La dimension de la puissance collective est apparue avec la digitalisation et la mise en place des réseaux sociaux.

Ce n’est pas l’âge qui influe sur l’implication des salariés dans la digitalisation. Le problème n’est pas générationnel mais se situe plus autour de l’envie et de la peur du changement. Il existe différentes catégories de personnes face au changement, d’autant plus pour un changement digital. La solution et de les faire travailler ensemble et de montrer l’utilité de cette nouveauté. Ce qui va permettre de rattraper le temps perdu dans l’évolution du fonctionnement de la banque est la communication et le travailler ensemble : une collaboration via le digital.

Par ailleurs, la formation joue un rôle clé dans cette digitalisation. Des tutoriels sont mis à disposition aux personnes ayant des faiblesses sur tel ou tel sujet (évalués via des tests en ligne).

Pour clôturer la soirée, un cocktail permettra à chacun d’échanger librement.

Diversité & Numérique

A l’heure actuelle, le numérique prend de plus en plus de place dans notre quotidien. Les bienfaits et avantages que cette évolution apporte creusent également des écarts préexistants dans notre société. Il est essentiel de sensibiliser, communiquer, former et accompagner dans ces changements afin de lutter contre de nouvelles sortes de discriminations qui peuvent émerger.

0th