Michelin, une bonne bouffée d’Oxygène

Jeudi 28 janvier, dix dirigeants du club se sont retrouvés place des Carmes, à Clermont-Ferrand, au siège social de la Manufacture Française des Pneumatiques Michelin. L’Afterwork ethic avait pour thème le programme Oxygène et la politique de prévention santé par l’activité physique. Cette visite a donné des idées aux participants, bien décidés à pratiquer des activités dans de telles conditions…

En introduction, Gérard Duhesme (directeur des sites clermontois) a mis un accent sur la politique volontariste de l’entreprise intitulé « Avancer ensemble ». « Procurer des avantages aux salariés en contrepartie de leur adhésion aux valeurs et objectifs de l’entreprise, constituent la base de notre stratégie ». La qualité de vie y prend tout son sens. La préservation du capital santé (physique et psychologique) est au cœur du dispositif Oxygène, développé par le fleuron clermontois en lien étroit avec l’ASM omnisports.

Une activité physique à proximité de son lieu de travail, avec un encadrement professionnel sous l’égide de la médecine du travail, en dehors des horaires de travail (12h-14h et 17h-20h). Depuis 2010, les trois grandes familles de salariés du siège (ouvriers, tertiaire et nomades) bénéficient à des tarifs ultra attractifs (moins de 90€ à l’année, dont la moitié pris en charge par le CE !) d’un programme adapté à leur besoin aussi bien pour les actifs, ceux qui reprennent une activité ou bien pour prévenir simplement les troubles musculosquelettiques (TMS)… Après un bilan de forme et de nutrition, un programme de 12 semaines avec coaching individualisé leur est proposé. Les salariés ont accès à 5 salles de sport (La Gauthière – cosec et piste d’athlétisme, Gravanches, piscine de Chamalières), encadré par 25 animateurs « ASM ». Cela représente 176 heures de prestations hebdomadaires et 1 400 adhérents (15% de l’effectif tertiaire) ont pris leur licence en 2015 (contre 350 en 2010). Preuve supplémentaire du succès d’Oxygène : une nouvelle salle en bâtiment B8, fraichement terminée, avec matériel flambant neuf et vestiaires spacieux complète les deux autres existantes.

Le sport contribue à améliorer la santé du salarié

C’est bien là l’enjeu majeur de ce programme pour lequel Gilles Cherasse (responsable de la Qualité de vie au travail), veut mesurer les effets de l’investissement. « L’A3P (activité physique posturale préventive) offre une solution d’échauffement collectif et de mise en condition physique, adaptée à la prise de poste. Amener l’opérateur de production à devenir plus autonome et vraiment responsable de sa santé, en lien avec les exigences de son poste de travail est un objectif affiché. »

Marcel Michelin, créateur de l’ASM en 1911 suite à une diphtérie invalidante, avait à cette époque récupéré la grande partie de ses moyens physiques par une activité adaptée. Fort de cette expérience séculaire, la manufacture clermontoise entend bien amener ses travailleurs à mieux préserver leur santé au travail. Des conditions qui donnent envie d’enfiler le short et les baskets à l’heure du déjeuner ou « after work »… Santé !

20160128_195241_webLégende de la photo (de gauche à droite) prise au Resto O² : Yann Kappes, Benoît Cussac, Jean-Marc Bernard, Gérard Duhesme, Loïc Fertille, Edouard Roche, Alain Masseret, Nicolas Striffling, Régis Bazelle et Anne-Claire Blüm.